L'image lumière

"Les images-lumière sont des images projetées par un vidéo-projecteur sur des surfaces lumino-sensibles. Elles résultent de la projection de la lumière dans un volume. Les images-lumière originelles sont divisées numériquement puis réparties lors de la projection dans un espace en trois dimensions. Elles se révèlent au public lors de leur parcours sur différents plans et différentes matières. Le faisceau lumineux de la projection est ainsi sculpté comme une matière première par des d'objets spécifiques qui re-dessinent l'espace. Ces images-lumière prennent vie dans des scénographies complexes en trois dimensions en démultipliant les points de vue par un jeu de reflets, d'absorptions, de filtrages et de décompositions. La lumière devient image, l'image devient lumière, offrant ainsi des possibilités esthétiques et perceptives qui dépassent mes expérimentations précédentes. La lumière vidéo-projetée est conçue synthétiquement à partir de logiciel informatique ou issue de captations vidéo et d'images d'archives. La lumière ainsi générée hérite des composantes de l'image et me permet d'intégrer la notion de temporalité afin de travailler les notions de métamorphose, mouvement et contenu dynamique de la lumière vidéo-projetée."

xb

Xavier Boyaud + d'infos

Xavier Boyaud est un artiste en art visuel, qui utilise la lumière et l’image comme matières premières dans son travail de recherche et de création. Il évolue professionnellement depuis 1992 dans le domaine des arts vivants et dans celui des arts numériques, plus récemment il intervient en qualité de conseil auprès des agences d'architecture d'intérieur. Vit et travaille principalement en France.


Autodidacte, Xavier Boyaud se forme aux métiers de la scène notamment au Théâtre de la Métaphore et au Théâtre du Nord, Centre Dramatique du Nord, France. Comme concepteur lumière, scénographe et vidéaste, il signe un peu plus de soixante dix créations. Il a notamment travaillé et collaboré avec Daniel Mesguich, Stuart Seide, Agathe Alexis, Annie Lucas, Serge Valletti, Eva Vallejo, Mylène Benoit. A l’étranger, il collabore avec Sandrine Pitarque à la SAT, Société des Arts Technologiques de Montréal ainsi qu’avec Pálína Jónsdóttir et Walid Breidi au Théâtre National d’Islande à Reykjavik.


A partir de 2004, sa démarche, liée à la lumière vidéo-projetée et à l’espace de représentation, se complète en réalisant des installations visuelles et sonores. Dénommées scénographies acouslumière, elles s’appuient sur le concept de l’Image-lumière et les principes de vidéo/caméra mapping et d’environnement sonore ambisonique. Associé au compositeur Laurent Ostiz, Réminiscences et Indiscrétion ont été diffusées et ont fait l'objet de co-production avec Le Fresnoy, [ars]numerica, le Crrav/Pictanovo, la scène nationale de Culture Commune et le Palais des Beaux-Arts de Lille.


Dans le prolongement de ce travail, il fonde en 2008 la compagnie réminiscences. En tant que directeur artistique et auteur, Xavier Boyaud met en scène en avril 2010, Là où il n'y a pas d’homme. Ce spectacle, interprété par Michel Quidu, est basé sur la perception contemporaine de l'image d'archive produite durant la Seconde Guerre Mondiale. Dans le cadre de ce projet, il développe EyesLight sous Cocoa et Quartz Composer, un logiciel de création destiné à la mise en relation de l'image et de la lumière vidéo-projetée.


Récemment, Xavier Boyaud a développé LuminoMétro, un projet qui concerne la création numérique, les arts visuels et le multimédia et destiné aux infrastructures du métro de Montréal au Québec. Une résidence de recherche et de création à été réalisé dans le Dôme de projection d'images à 360° de la Sat à Montréal en septembre/Octobre 2014.


Il est nommé depuis 2010 au comité de lecture du fond d’aide à la création par le conseil d’administration de Pictanovo, est inscrit à la Maison des Artistes. Il bénéficie de l’Aide Individuelle à la création de la Drac Nord-Pas de Calais en 2014 et dè la bourse au plasticien de la région Nord-Pas de Calais en 2015.

xb contact